Résultats de recherche pour le tag "Pratique in vivo" - 9 réponse(s)

76 Votez

Lutter contre la médisance

medisance

Dans le cadre d’une pratique sur la parole positive, j’ai essayé de lutter pendant quelques mois contre la médisance. Comme toute pratique, celle-ci commence par une réflexion théorique. Ostad Elahi définit la médisance de manière relationnelle : est médisance (qeybat), tout ce que l’on dit d’une personne derrière son dos, mais que l’on ne se permettrait pas de dire en sa présence. Comme l’écrit Soudabeh Marin : « La médisance est donc parole sur l’absent. Du reste, le mot qeybat lui-même traduit précisément cet état de fait car il a une double signification : d’une part la médisance, et d’autre part l’absence ». La pratique se poursuit par une investigation des symptômes (quelle forme prend chez moi la médisance ? Dans quelles situations-types ?) et des causes (qu’est-ce qui en moi fait que je médis ?), avant d’engager la lutte en tant que telle.

Lire la suite

10 commentaires | Lien permanent

110 Votez

S’engager à dire le bien

Pour que notre intention devienne « arbre de bienfaisance », nous devons la cultiver, et cela commence par la parole. Au début de ce que Bahram Elahi appelle la pratique in vivo, soit la lutte contre le soi impérieux et la mise en œuvre concrète des vertus humaines, dans la vie de tous les jours et au contact des autres, il y a la parole. Ce qui a d’extraordinaire, avec la parole, c’est qu’elle est, justement, ordinaire. Cela veut dire qu’à chaque instant de ma vie, je peux, choisissant de prendre la parole (ou, singulièrement, de la réprimer en faisant silence), accomplir un acte d’humanité.

Lire la suite

12 commentaires | Lien permanent

134 Votez

Les schémas du moi et leurs effets pratiques : lorsque l’esprit devient palpable

Palper l'esprit

Dans les chapitres 4 et 5 de la nouvelle édition de La Voie de la Perfection, Bahram Elahi présente un modèle de l’âme humaine ou de ce qu’il appelle également notre moi réel, modèle dont il avait déjà donné un aperçu sur ce site. L’âme, à l’instar du corps, y est présentée à travers des schémas de type anatomique, comme un véritable organisme : un organisme psychospirituel dont il s’agit, pour ceux qui aspirent à perfectionner leur humanité, de connaître et de contrôler les différentes puissances.

Lire la suite

18 commentaires | Lien permanent

87 Votez

Ce sentiment d’injustice

Par , le 27 May. 2017, dans la catégorie Pratiques

Dans le modèle bidimensionnel de l’être humain, selon Ostad Elahi, l’être humain porte en lui une part céleste qui, mélangée à sa part animale terrestre, forme l’humanité en nous. C’est dans ce mélange intime, dont la meilleure métaphore sans doute serait la fécondation (lorsque deux gamètes – ou cellules sexuelles –, l’un mâle et l’autre femelle, fusionnent pour former le nouveau zygote), que se forge notre personnalité psychique et spirituelle, creuset de nos caractères et de nos puissances. C’est aussi dans cette équation que se noue l’énigme du libre arbitre, autrement dit la question du mal

Lire la suite

13 commentaires | Lien permanent

88 Votez

L’autre, miroir de soi (2ème partie)

Par , le 23 Apr. 2017, dans la catégorie Pratiques
l'autre miroir de soi (2)

Dans une visée de perfectionnement éthique, se voir dans le miroir de l’autre, c’est prendre tout ce qui émane des autres (actes, paroles, comportements, etc.) comme autant d’occasions de mieux se connaître soi-même. C’est sur cette proposition générale que se concluait le précédent billet. Dans la seconde partie que voici, l’auteur suggère quelques pistes pour la mettre concrètement en œuvre.

Lire la suite

8 commentaires | Lien permanent

108 Votez

L’autre, miroir de soi (1ère partie)

Par , le 29 Mar. 2017, dans la catégorie Pratiques
portraits dans cadres

« Connais-toi toi-même ». La maxime est belle, mais comment y parvenir si une part de nous-même résiste avec acharnement, nous empêchant de percevoir nos propres défauts ? C’est un fait, nous avons systématiquement tendance à nous surévaluer, et nous sommes bien plus sensibles aux manquements à l’éthique lorsqu’ils sont le fait d’autrui. En deux volets, cet article de Sandrine Duplessis nous apprend que la solution est peut-être dans le problème : c’est en modifiant notre rapport aux autres que nous parviendrons à mieux nous connaître.

Lire la suite

16 commentaires | Lien permanent

154 Votez

« Dans les pas d’Ostad Elahi » : 28 jours chrono sur OstadElahi inPractice

OstadElahi-inPractice - Paroles de Vérité

Après le succès du TP « Un jour, une Maxime – 28 jours chrono » basé sur l’ouvrage Maximes de guidance : Principes de sagesse universelle,OstadElahi inPractice s’apprête à lancer un nouveau TP qui fonctionnera selon le même schéma dynamique et intensif. Il s’agira cette fois-ci de méditer et mettre en pratique chaque jour, pendant 28 jours, l’une des paroles d’Ostad Elahi tirée du recueil Paroles de Vérité publié en 2014.

Lire la suite

9 commentaires | Lien permanent

582 Votez

« Pragmatiques » et « idéalistes » : conférence de Bahram Elahi – extraits

Conférence de Bahram Elahi - Pragmatiques et idéalistes

Les principes d’une éducation de pensée juste ne sont pas des objets de rumination intellectuelle. Pour qu’ils portent leurs fruits, il faut les mettre en pratique. Mais qu’est-ce que cela signifie au juste, pratiquer ? Bahram Elahi répond à cette question en indiquant les dangers d’une conception trop abstraite de la pratique et du travail sur soi. Les principes, il ne suffit pas de les comprendre en théorie, ni même de se les suggérer quotidiennement avec toute la bonne volonté du monde : il faut encore parvenir à les « palper » en les mettant en pratique au contact des réalités.

Lire la suite

25 commentaires | Lien permanent

835 Votez

La spiritualité in vivo : conférence de Bahram Elahi – extrait 1 (et suivants)

Conférence de Bahram Elahi - La spiritualité in vivo

En matière de spiritualité, l’approche purement théorique des principes, coupée de la pratique, n’est pas seulement inefficace, elle constitue aussi un obstacle bien réel au progrès spirituel : celui de la suffisance ou du « supérioritisme » spirituel. Le professeur Bahram Elahi en expose les raisons dans cet extrait d’une conférence prononcée en Sorbonne en novembre 2011.

Lire la suite

22 commentaires | Lien permanent



e-ostadelahi.fr | © 2019 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Contact