228 Votez

Michael Lonsdale : “Dieu est en chacun”

L’acteur Michael Lonsdale n’a jamais fait mystère de son engagement chrétien : sa carrière internationale est ponctuée d’interventions, de spectacles et de livres abordant ouvertement la question de la foi et de la spiritualité. Dans cet entretien inédit, e-ostadelahi a souhaité l’interroger sur la dimension quotidienne et concrète de cet engagement. Après avoir rappelé les circonstances dans lesquelles s’est éveillée et consolidée sa foi, Michael Lonsdale explique de quelle manière la prière intérieure — une prière que chacun peut pratiquer à tout moment —, non seulement « oxygène » l’âme, mais transforme progressivement le regard porté sur les autres. L’expression « amour du prochain » acquiert ainsi une signification tangible. Se rendre sensible à la présence de Dieu en chacun, c’est considérer tout être humain comme un « trésor caché », porteur de quelque chose « qui est vrai, qui est pur, désireux de bien faire… ». C’est parvenir à contrôler les élans de la colère ou du mépris, c’est atteindre une forme d’apaisement intérieur, tout en développant la tolérance et le respect véritables.


Consulter également :


Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Revenir en haut

28 commentaires

  1. Dex le 21 Sep 2011 à 7:53 1

    J’ai beaucoup aimé ce témoignage qui respire la sincérité et la modestie. Jai trouvé merveilleuse la phrase qui dit que la prière, c’est comme l’enfant qui va se nicher dans les bras de sa mère… C’est très beau. Confiance et affection…
    J’aimerais remercier ceux qui consacrent de leur temps pour nous offrir tous ces témoignages vidéos, tous intéressant, tous émouvant, tous nous aidant à vivre en nous apportant des nutriments pour notre âme. Merci.

  2. Sou le 21 Sep 2011 à 8:00 2

    Merci beaucoup pour cet entretien doux et plein de gentillesse et de sagesse. Une chose que j’ai beaucoup apprécié est cette phrase que Michael Lonsdale dit au sujet des œuvres d’art: “La beauté c’est Dieu”. C’est magnifique. Ce que nous oublions souvent. Même dans les actes qu’on accomplit, on peut appliquer cette phrase. Si on se rappelle que tout acte éthique est beau (donc divin) et les actes anti éthiques n’ont aucune beauté, si on peut aimer la beauté on pratiquera plus facilement un des devoirs pour lequel on est sur terre, c’est à dire la pratique de l’éthique.

  3. SB le 21 Sep 2011 à 10:57 3

    Quelle foi et confiance en Dieu ! Il regarde l’autre avec humilité et tolérance, en séparant l’acte de la personne. Il ressent la présence de Dieu dans tout être, et à chaque instant, où qu’il soit, quoi qu’il fasse; et c’est sans doute là, la plus belle des prières, celle du coeur, qui lui vient naturellement et inséparable de sa vie quotidienne.

  4. juliette le 21 Sep 2011 à 12:48 4

    Je suis trés touchée par la manière dont Michael Lonsdale parle de la prière : “Une respiration de l’âme”. On pense à cet bouffée d’oxygène indispensable sans qui le corps meurt, et cette “aspiration” de la pensée de Dieu qui oxygène nos neurones spirituels et nous indique la bonne route à suivre. Michael Lonsdale explique merveilleusement bien comment cette bouffée d’oxygène spirituel intérieure est un moteur trés éfficace pour tenter d’éradiquer nos pulsions négatives vis à vis des autres. Belle leçon de pratique. On respire mieux aprés !

  5. tig le 21 Sep 2011 à 13:29 5

    Merci beaucoup pour cette vidéo tres touchante et pleine de vérités vécues.

    J’ai retenu cette comparaison de la priere comme la respiration de l’ame “ca oxygene mon ame, mon coeur, et c’est tout le temps” et vais tenter de garder cela a l’esprit de facon plus constante – tres bonne représentation !

    Et puis l’explication du geologue au sujet du fonctionnement de la chaleur au centre de la terre “une chaleur tellement intense que ne brule rien” – c’est ca ! et c’est la en permanence ! Difficile de la percevoir tout le temps néanmoins…

    Lorsqu’il parle d’aimer, il dit “développer le coeur”. Comment ?
    En essayant de voir le divin en toute chose me direz-vous. Mais concretement, comment arriver a développer cela ?

  6. Ferry le 21 Sep 2011 à 15:43 6

    Merci beaucoup pour cet entretien qui souligne l’importance du pratique. L’auteur est temoin de ces paroles. J’ai beaucoup apprecie ces phrases ” Quand on arrive a voir les autres comme les tresors….On ne juge pas les etres on condamne leurs mauvaises actions. ”

  7. gab’ le 21 Sep 2011 à 18:47 7

    L’expérience de lutte contre l’agacement et l’exaspération réussie grâce à la prière au moment où il sent ces sentiments monter en lui me motive et me rappelle que la lutte contre mon soi impérieux ne peut fonctionner qu’en captant l’énergie divine, en Le sentant présent à mes côtés, comme un appui et en Lui demandant Son aide. La baisse de régime dans ma pratique en ce moment, s’explique certainement par mon manque d’attention à la Source. Merci beaucoup pour votre témoignage très concret !

  8. KLR le 22 Sep 2011 à 10:22 8

    Merci beaucoup pour ce témoignage très émouvant et tellement authentique.
    J’ai envie de dire que l’on sent que Michael Lonsdale a expérimenté une chose très simple : “Dieu est en nous, et nous avons besoin de Lui”. Du coup sa relation à Dieu est très intime et en même temps simple et naturelle.
    Sa prière comme une respiration, qui vient naturellement à tout moment est très émouvante et très motivante.
    j’ai aussi beaucoup aimé le fait qu’il utilise tout ce qui existe : en particulier l’art ou autrui pour y retrouver la présence de Dieu.

  9. Danielle le 22 Sep 2011 à 10:39 9

    Merci pour ces paroles, elles me renvoient à la “quintessence des religions” dans un vécu au quotidien, tel que c’est dit ça semble si simple et facile … la pratique spirituelle, la prière, ne pas juger, voir bien, la présence divine et l’attention, merci !

  10. MH le 22 Sep 2011 à 15:24 10

    Quelle douceur, quelle bienveillance chez cet homme!

    J’ai relevé beaucoup de phrases qui m’ont plues:
    “SEIGNEUR, SAUVE-MOI!” (spécialement car j’ai du mal, pour ma part, à demander de l’aide!)
    “AIDE-MOI A TE SERVIR…” (dans l’art, car c’est un artiste, mais nous pouvons servir dans nos propres domaines…)
    Michael Lonsdale médite sue la parole du Christ: pour lui, c’est la Vérité absolue! (quelle foi!): “BONHEUR, JOIE, AMOUR”: “Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés!” (pas facile…)
    Il recherche la présence de Dieu dans chaque être humain: ça, c’est très beau! car il est si difficile de trouver Dieu dans celui qui nous exaspère… Il arrive à contrôler sa colère, car “L’AMOUR ATTEND AVEC PATIENCE”! Il voit les autres comme d’autres êtres humains…
    Il ne perd pas confiance au milieu de ce monde de “tsunami de méchancetés”, de destruction!!!
    “LA BEAUTE EST UN NOM DE DIEU”: ahhh que oui!!!
    Et son témoignage sur la prière, qu’il fait à tout moment de la journée, “comme un coeur qui bat, un aliment spirituel: comme le sang pour le corps humain”!!!

    Quelle belle leçon d’Amour et de Foi…

  11. Cogitons le 22 Sep 2011 à 23:13 11

    Beau témoignage (et bien filmé, chapeau). Sincère, sans prétention, avec un pétillement d’humour et d’affection dans le regard. Reposant, même. Qui fait penser que même s’il se trompe sur ses croyances (je n’en sais rien), il ne se trompe pas. Et qui répond en partie à un débat ici sur “se fâcher pour ses croyances”. J’aime qu’il dise ne rien comprendre (et ne pas s’intéresser) à la théologie, à l’aspect intellectuel des choses. C’est certainement plus simple, d’ailleurs. Oui, très reposant.
    Le mot que je retiens: la “confiance” (dans son cas, en Jésus).
    Une question m’interpelle: Michael Lonsdale et venu à la foi par l’intermédiaire de rencontres et surtout par le biais de l’art. Et si, plus tard, il a été “sauvé” lorsqu’il avait 40 ans, il ne l’a pas fait tout seul dans son coin, en lisant un livre de physique, fût-ce de méta-physique, ou en jeûnant. C’est encore par l’intermédiaire d’autrui, d’expériences de type émotionnelles, sensorielles, participation à un groupe de prière, chaleur humaine, etc, qu’il a repris pieds.
    Je ne crois pas qu’une spiritualité (laïque ou religieuse) puisse faire l’économie de ces aspects.
    Sur ce, puisque les mots et l’intellect sont parfois aussi épuisants qu’impuissants, je m’en vais écouter Margaret Price interprétant un Lieder de Schubert (je vous conseille l’album, une merveille), en cessant un peu de cogiter, mais en ayant une pensée de remerciement pour Michael Lonsdale.
    Pour ceux qui voudraient s’y joindre:

  12. Ms le 22 Sep 2011 à 23:24 12

    @ tig: Il est vrai, voir le divin en toute chose est très difficile. La difficulté étant principalement parce que l’attention ne va pas vers le spirituel mais bien plus vers le matériel; ce qui nous entoure au quotidien finalement.

    Cette difficulté me rappel un article du site – L’argument de l’Impuissance – dans lequel on voit à quel point tout est régit par Dieu et donc à quel point nous ne contrôlons rien dans tout ce qui nous arrive. De là découle l’importance de la confiance en Dieu dans tout ce qui nous arrive, autrement dit la main de Dieu … Je pense qu’une des manière de voir le Divin en toute chose – idéalement – est d’avoir conscience de tout cela, d’avoir à l’esprit son omniprésence et l’impact considérable qu’il a dans nos vies … C’est en ayant conscience de cela que l’on adopte une vision différente, une vision qui nous permet de prendre du recul avec ce monde matériel – bien qu’il soit aussi indispensable pour notre perfectionnement, mais dans une certaine mesure – pour nous rapprocher du spirituel, du Divin …

  13. Adler le 22 Sep 2011 à 23:27 13

    Au risque d’aller à l’encontre de ce concert de louanges, je dois dire que je trouve cette interview très soporifique (tout à fait indépendamment de la valeur de Lonsdale en tant qu’être humain et croyant sur laquelle il serait bien présomptueux de ma part de porter un jugement). ça manque de vie, de spontanéité et d’originalité, et ça ressemble trop aux discours tout faits que servent beaucoup de cathos (et là aussi, indépendamment de la valeur de la foi catholique et de ceux qui y adhèrent).

  14. Cogitons le 23 Sep 2011 à 14:38 14

    D’un contestataire à un autre:
    M. Lonsdale a plus de 80 ans. Vous voudriez de la fougue ou de l’exaltation? Manque de spontanéité, en quoi? Original, non, mais pourquoi faudrait-il toujours être original?
    Personnellement, ce genre de foi simple et sans prétention ne me dérange pas (non qu’elle m’atire). Moi, ça m’a reposé, mais je comprends que cela puisse paraître soporifique. Tout dépend de l’état et des attentes de l’auditeur. Tout dépend aussi de son degré d’allergie à une certaine doxa catholique.
    Notons que Lonsdale ne vend pas ici de soupe. Ce n’est pas, à ma connaissance, un “professionnel de la foi” ou de la pensée. C’est un artiste. Il n’a pas d’intérêt matériel à exprimer cette foi, ne fait pas de prosélytisme, de politique, et ne cherche pas à convaincre. Il partage en la survolant, et parce qu’on lui a certainement demandé, sa longue expérience de chrétien avec gentillesse, à priori, avec humilité, et sans rentrer dans trop de détails par manque de temps. Un humain, pas un philosophe, même pas un pseudo-philosophe. Ça fait du bien (et je pourrais dire exactement la même chose d’un athée).
    D’ailleurs, ce serait aussi pas mal d’avoir ici des témoignages d’humanistes agnostiques ou athées, mais qui cherchent, à leur manière, à construire leurs vies en philosophes (dans le sens d’une pratique des valeurs, d’une vie “examinée”).

  15. Ms le 23 Sep 2011 à 15:56 15

    @ Adler: Je trouve vos propos intéressants en ce qu’ils vont à l’encontre de tout ce qui est dit, comme vous le dites vous-même …

    Cependant, je me dis que l’essentiel n’est peut-être pas là et qu’il faut aller au-delà car sinon on risque d’être dévier et donc de ne pas profiter comme il se doit … J’aimerai beaucoup que vous développiez votre pensée … En effet, comme je viens de le dire, outre le fait que je pense important de dissocier le fond et la forme – en toutes choses d’ailleurs – je peux comprendre l’importance, principalement parce que s’il est “soporifique”, “manquant de vie”, etc., on n’essaye même pas de s’intéresser au fond ou, du moins, l’impact n’est peut-être pas le même, ce qui est dommage bien souvent !

  16. Adler le 23 Sep 2011 à 18:07 16

    MS, Cogitons,
    Je parlais plutôt du fond que de la forme, bien que je réalise que mon commentaire prête à confusion.
    En fait, j’avais lu les commentaires avant de regarder la vidéo, et je m’attendais à une véritable révélation, or… c’est sympa ok, et chapeau à l’interviewé (surtout s’il a plus de 80 ans, je ne le savais pas !), mais de là à s’extasier… La littérature mystique, qu’elle soit philosophique ou émanant simplement d’un vécu (Thérèse de Lisieux par exemple), est infiniment plus riche !
    Il me semble que ce qui a suscité de l’enthousiasme autour de cette interview, c’est que dans le désert spirituel dans lequel nous vivons aujourd’hui, un homme, connu de surcroît, apporte une goutte d’eau, mais ce n’est qu’une infime goutte d’eau par rapport à l’océan de témoignages et de réflexion qui existe dans le domaine.
    Encore fallait-il la produire cette goutte d’eau, en avoir le courage et la sincérité, ok… mais relativisons…

  17. Cogitons le 23 Sep 2011 à 19:54 17

    “D’ailleurs, ce serait aussi pas mal d’avoir ici des témoignages d’humanistes agnostiques ou athées”. Ah, j’avais oublié l’interview de Marcel Conche, déjà réalisée et disponible sur ce site. C’est donc fait et à poursuivre (1 “athée” pour 10 “croyants” ou plus, seulement, pour l’instant…).

  18. KLR le 24 Sep 2011 à 20:04 18

    @Adler, Ms, Cogitons:
    Oui dans cet océan matérialiste, un artiste connu qui parle de sa foi a quelque chose d’émouvant.
    Pour ma part, je dois dire que cette vidéo a eu sur moi un effet, puisque plusieurs fois au cours des jours qui ont suivis, j’ai repensé à cette prière à Dieu (dialogue intime qu’il décrit très bien je trouve, et qui semble très authentique de sa part) et cela m’a aidé a entretenir mon dialogue intérieur avec Dieu.
    J’ai un peu le sentiment que l’aspect soporifique dont vous parlez est dû à la personnalité de l’acteur calme et tempérée.
    Ce qui est touchant chez lui, c’est que finalement cet homme bien établi au sein de la société, semble ne pas s’être laissé envahir par l’état d’esprit général, et suit son cheminement intérieur sans bruit…

  19. KLR le 24 Sep 2011 à 20:06 19

    je voudrais rajouter que son témoignage me semble d’ailleurs en adéquation avec le rôle qu’il jouait dans le film “des dieux et des hommes” et qui était particulièrement touchant.

  20. JAL le 26 Sep 2011 à 15:37 20

    J’interviens un peu tard dans le débat, mais personnellement, c’est justement la forme plus que le fond qui m’a touché. Il est vrai que dans cet “océan matérialiste”, un tel témoignage apporte une bouffée d’air vrai.

    Mais ce que je trouve remarquable c’est la simplicité avec laquelle cet homme parle de sa foi. Des propos simples, clairs et surtout qui soulignent une pratique réelle de sa foi ! C’est du vécu, du palpable.
    On peut se dire qu’à 80 ans et une carrière plus que remplie (sa filmographie impose le respect), la portée de ses propos est moindre et que, même s’ils ne vous parlent pas, au moins ils vous émeuvent par leur sincérité.

    Mais se lancer dans cet exercice avec tant de réussite n’est pas à la portée de tous et reflète une expérience réelle de la foi.
    Et se poser la question “comment parlerais-je de ma foi?” – si tant est que je puisse – peut permettre de faire un bilan sur notre pratique réelle de celle-ci et de la compréhension des vérités que celle-ci procure.

  21. Ornella le 28 Sep 2011 à 5:20 21

    Merci du fond du coeur pour ce témoignage si touchant. Je suis en admiration devant une telle foi, une telle richesse intérieure exprimée avec tant de simplicité et d’humilité.
    On sent à travers se témoignage le travail spirituel d’un homme en quête perpétuelle de Vérité. Ce témoignage respire la sincérité et impose le respect.

    J’ai aimé sa réflexion sur la confiance en Dieu et la façon ont il a expliqué sa relation avec Lui. Un amour inconditionnel, une relation simple, sincère où il n’inverse pas les rôles… Il respire la gratitude,une gratitude de tous les instants.

    Merci à M. LONSDALE de nous avoir donné un peu de son étincelle…et merci à l’équipe d’e-ostadelahi pour leur travail.

  22. mike le 28 Sep 2011 à 22:55 22

    la prière est capitale, j’ai des périodes de ma vie où je m’empresse de rentrer chez moi pour réciter dans le calme des prières qui alimentent mon âme comme le sang circule dans mon corps, c’est vrai et en même temps je suis touché par ces propos qui relate d’une prière incessante, dans chaque lieu et action de la vie; prière en parole, prière en acte, même en train d’opérer un patient, se rappeler son Bien aimé divin, ça réchauffe le cœur, comme une bouffée de chaleur qui nous envahit…

  23. juliette le 30 Sep 2011 à 12:58 23

    Pour ajouter un peu d’eau au moulin de la contreverse, toujours excitante et utile, je dirai que ce qui m’a plu dans ce témoignage c’est la simplicité et la limpidité du propos de M. Lonsdale sur sa foi. Souvent, malheureusement, pour l’exprimer, par peur de dire ce que nous pensons vraiment, nous employons des circonvolutions trop compliquées auquelles on ne comprend parfois pas grand chose. Lui, il parle de foi comme il parle d’amour, c’est droit, c’est simple et éfficace : “Je t’ai trouvé, je t’aime sans condition et je te le dis du plus profond de mon coeur”. Je ne vois pas, par ailleurs, qu’il tente de rallier qui que ce soit à sa croyance. Il témoigne avec honnêteté, sincérité et sans prosélytisme d’une rencontre qui régit toute sa vie, en développe l’utilité pour lui et la pratique au quotidien. C’est rafraîchissant, porteur d’enthousiasme, un souffle de justesse, d’évidence et de sincérité. Ca chauffe bien !

  24. Ms le 01 Oct 2011 à 21:24 24

    @ mike: Quand je lis votre commentaire, il me fait chaud au coeur car je vois là tout l’impact que devrait avoir de la prière et du Bien aimé divin dans notre vie.

    Cependant, pour être honnête, j’ai un sentiment de pincement également en ce que je me rends compte que ce n’est pas du tout la même chose pour moi: en effet, je peux vivre plusieurs mois sans faire ma prière et, pire encore, sans en ressentir le besoin. Certes, je vois la main de Dieu dans ce qui m’arrive, j’essaye d’agir tant bien que mal dans le sens de Son contentement mais la matérialité me semble trop présente; si présente qu’elle forme une bulle autour de moins qui me sépare de la spiritualité, alors que cela devrai être le contraire de manière à ce que je vive véritablement la spiritualité …

    Quelqu’un a t’il des conseils pour que je puisse, au moins un peu, sortir de cette bulle ?

  25. gab’ le 02 Oct 2011 à 22:11 25

    @Ms : pour moi, le fait d’essayer d’agir dans le sens du contentement divin, c’est vivre véritablement la spiritualité. Voir la main de Dieu dans ce qui vous arrive c’est aussi, d’après moi, la spiritualité.
    avoir Dieu à l’esprit dans tout ce que l’on fait. Par exemple, je suis sur mon vélo pour aller à la fac et je pense à Lui, je le remercie d’avoir un vélo, de pouvoir étudier dans de bonnes conditions; un ami me fait une réfléxion qui me “pique”, réfléchir, ne pas me vexer et essayer de voir en quoi il a peut etre raison, il est certainement le moyen pour me signifier quelque chose, et me permettre de mieux me connaître et de m’améliorer: voir Dieu entre cet ami -qui m’a fait une remarque désagréable à entendre- et moi.
    J’ai aussi beaucoup de mal à faire mon programme de prières, et je pense que c’est nécessaire pour jalonner la journée… comme des rdv avec la Source, ce qui nous permettra d’avoir de l’énergie pour développer un regard spirituel sur tout ce qui nous arrive.
    en lisant votre commentaire j’ai re pensé à cette maxime: “la vie matérielle est une vraie mine d’or spirituel pour qui sait l’exploiter”

  26. Ms le 04 Oct 2011 à 10:49 26

    @ gab’: Merci beaucoup pour votre réponse !

    La maxime que vous citez me parle beaucoup. Cependant, je la trouve à double tranchant en ce que, certes, la matérialité est LE moyen qui – utilisé à bon escient – peut nous ouvrir de nombreuses portes spirituellement parlant mais, de la même manière, cette matérialité peut nous couler brutalement sans même que l’on s’en rende compte des fois … En somme, une même chose qui peut nous amener d’un extrême à l’autre, très rapidement …

    A nous de réguler la chose avec toute la difficulté que cela représente !

  27. mike le 09 Oct 2011 à 21:38 27

    @Ms
    oui mais je ne cherche pas d’effets, c’est comme ça, il y a des périodes où on veut rester plus seul et sortir de cette bulle matérielle et prier et si un effet vient tant mieux ou tant pis, d’ailleurs , c’est pas le but; ce que je relatais découlait d’une pratique que je m’étais imposée d’apprendre par coeur 3 belles prières de mon Bien aimé divin, une contrainte un peu par devoir si vous voulez; et progressivement je les connaissais bien et je pouvais les réciter dans n’importe quelles situations, cela devenait un réel rendez vous que je m’imposais qui faisait que même dans la bulle matérielle je me transposais dans l’autre un court instant.
    je rajouterais d’ailleurs qu’à mon sens, il n’est pas ‘up to date’ de vouloir sortir de la bulle matérielle et je dirais même que c’est le contraire actuellement, on essaye de nos jours de comprendre les lois spirituelles au travers des lois physiques, matérielles et avec du bon sens; tout est dans l’intention, c’est votre coeur qui est votre guide: vous parlez de ‘couler’? cela ne signifie rien pour quelqu’un dont l’intention est le contentement de Dieu comme dirait Gab’, car si il doit couler, l’impétrant voir dans cela une leçon de vie, un signe divin pour changer de cap ou rectifier son tir…

  28. Wilhelm le 06 Feb 2012 à 8:47 28

    Un beau témoignage de foi et d’humanité.

Url de rétrolien | S'abonner aux commentaires de cette page

Déposer un commentaire

Les commentaires de ce site sont modérés et ne seront donc visibles aux autres lecteurs qu'une fois validés
Rappel des mentions légales

e-ostadelahi.fr | © 2018 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Contact