237 Votez

Évocation d’une naissance spirituelle

Par Marco, le 14 mar. 2010, dans la catégorie Articles - Imprimer ce document Imprimer

Au commencement, une âme céleste traverse un ciel telle une étoile filante.
Elle vient d’un autre monde.
Unique.
Un monde qu’elle connaît bien, puisqu’elle est entièrement faite de ce monde.

Son royaume et elle décidèrent de se séparer.
Accord et Dissonance, Plénitude et Insuffisance, Choix et Nécessité.

Sous le signe d’une très haute justice animée d’une extrême bienveillance, son monde d’origine lui indique un lieu qui sera sa matrice et un corps qui sera son enveloppe.

Son entrée dans la matérialité pulvérise sa longue étole nacrée d’une neige qui offre l’éclat du soleil et le mystère de la lune.
Pluie de lumière, Pluie de larmes.
Arrachée et destituée de la plénitude, elle se voit ôtée de toute la mémoire et menacée de perdre la mission.
Seule sa quintessence subsiste.

Elle pénètre dans le corps qu’elle inonde de sa conscience.
Son corps, qui devient l’unique et précieux vaisseau de l’espace des matérialités, lui sera à la fois une prison et un écrin, un bourreau et un messager.

Pourvu que l’appel de l’âme soit perçu !

De l’obscur de l’aube ou du lumineux crépuscule, le message ressuscite.

Corps – Tu es mon serviteur. Je dois me faire plus belle à travers toi dans ce monde.
Conscience – Sculpte l’âme, sculpte-moi.
Et l’Homme devient l’objet de son œuvre, Créateur à l’image du Divin.


Consulter également :


Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Revenir en haut

8 commentaires

  1. MHle 15 mar 2010 à 13:44 1

    Merci pour ce très beau poème, Marco!
    Quelle plus belle évocation de la naissance d’un être humain?
    Une âme, pure, entrant dans un corps qui sera sa « cage dorée », perfection de la nature matérielle: deux âmes qui se lient entre elles, fusionnent pour une plus grande perfection de l’âme…
    Une superbe mission, si difficile!
    « Pourvu que l’appel de l’âme soit perçu! »: en effet! Que d’obstacles, que d’épreuves à surmonter!
    Mais c’est pour en sortir grandie, et rejoindre l’Eternel!
    :-)

  2. joseph locandale 15 mar 2010 à 22:25 2

    Symphonie n°28 de Mozart et je lis ce poème au détour d’un zapping internet. Moment de grâce en fin de journée. Le début d’un film de science fiction spirituel! On attend la suite… Merci à l’auteur!

  3. MIAle 23 mar 2010 à 0:13 3

    Une prière très évocatrice, qui s’ouvre comme un espoir…

  4. (oublie...) Ameliele 08 avr 2010 à 23:52 4

    Vraiment sublime et emouvant ! merci de nous avoir fait partager votre celeste inspiration. Toutes les phrases me touchent, en particulier celle-ci « je dois me faire plus belle a travers toi en ce monde ».

  5. Msle 27 juin 2011 à 3:03 5

    Merci infiniment pour ce bel article qui remet les pendules à l’heure !

    « (…)
    Corps – Tu es mon serviteur. Je dois me faire plus belle à travers toi dans ce monde.
    Conscience – Sculpte l’âme, sculpte-moi.
    (…) »

    Je confonds si souvent les termes « but » et « moyens » au quotidien … C’est bon de se rappeler leurs véritables sens et, ainsi, notre véritable mission …

  6. Roxannale 20 juil 2011 à 22:24 6

    « Corps – tu es mon serviteur. »
    Je suis particulièrement interpellée par ce passage. Il rappelle en effet que nous ne sommes pas esclaves du corps et que nous avons les outils pour le maîtriser comme NOUS le désirons. Trop souvent on se laisse envahir par des pulsions qui nous paraissent insurmontables et nous font esclaves de nos passions.
    « Corps – tu es mon serviteur. » On devrait se le réciter à chaque fois que l’on fait face à une difficulté, une tentation, une pulsion devant laquelle on se sent faible.

    Merci pour ce beau poème qui apporte un peu de lumière à la fin de la journée !

  7. radegondele 20 juil 2011 à 22:39 7

    l’âme n’oublie pas d’où elle vient, ce qui donne de grands « vague à l’âme »toute la période de notre vie sur terre.

  8. radegondele 12 août 2011 à 18:00 8

    l’âme fait aussi le voyage inverse, pour son grand bonheur…

Url de rétrolien | S'abonner aux commentaires de cette page

Déposer un commentaire

Les commentaires de ce site sont modérés et ne seront donc visibles aux autres lecteurs qu'une fois validés
Rappel des mentions légales

e-ostadelahi.fr | © 2014 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Contact