826 Votez

Jean During : musique et spiritualité

Par , le 7 Sep. 2008, dans la catégorie Entretiens - Imprimer ce document Imprimer - English version

Entretien avec Jean During, orientaliste et musicologue, directeur de recherches au CNRS.
Ce spécialiste des traditions d’Asie intérieure, auteur d’une dizaine d’ouvrages, décrit dans ce document les traits singuliers de la musique d’Ostad Elahi, en la mettant en relation avec son enseignement spirituel. Les questions abordées sont les suivantes : Pourquoi Ostad Elahi est-il reconnu comme le « maître » du tanbur ? En quoi a-t-il réinventé sa tradition musicale ? Quelle était la place de la musique pour Ostad Elahi ? Sa musique peut-elle être qualifiée de « méditative » ? L’enseignement spirituel d’Ostad Elahi est-il aussi singulier que sa musique ?

Les vues présentées dans ce court entretien ont été plus largement développées par Jean During dans L’Âme des sons : l’art unique d’Ostad Elahi, Éditions Le Relié, 2001.

Pour ceux qui souhaiteraient écouter la musique d’Ostad Elahi, le site ostadradio en propose une diffusion permanente et gratuite.


Consulter également :


Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Revenir en haut

12 commentaires

  1. RSAU le 11 Sep 2008 à 19:06 1

    Entretien clair, précis et qui finalement nous donne envie d’écouter cette musique.

  2. POSTIC le 13 Sep 2008 à 13:39 2

    J’ai découvert la musique dOstad Elahi il y a envion 5 ans et elle reste encore pour moi une musique difficile d’accès, hermétique. Je ne suis pas transporté comme je peux l’être lorsque j’écoute de la musique sacrée occidentale. Je n’arrive pas à intégrer et à m’approprier la mélodie, le rythme, les sonorités (un peu comme la “grande” musique contemporaine). Merci de me transmettre quelques clefs.

    JM

  3. andré le 14 Sep 2008 à 16:28 3

    @ Postic : votre remarque montre bien que l’appréciation de la musique est
    liée à la culture et aux goûts personnels de chacun. Deux conseils pour écouter cette musique : l’écouter dans de bonnes conditions, avec un bon casque par exemple.
    Ensuite, se laisser aller à cette écoute. Enfin, ne pas s’attendre à de grands ébranlements émotionnels ou mentaux ;l’effet de cette musique peut être subtil.

  4. nadia le 17 Sep 2008 à 23:33 4

    Voici une petite étude sur les effets de la musique sur notre corps ( qui est “le vehicule de l’accomplissemnt personnel” Cf perfection et perfectionnement. )

    Une étude scientifique de l’Institute of HeartMath, de Boulder Creek (Californie), a comparé les effets de la musique classique, du rock grunge, de la musique nouvel âge et de la musique spécifique sur 144 personnes.

    3 février 1998 – De nombreuses études ont déjà démontré que la musique affecte les émotions, l’état d’esprit et la performance. D’autres études ont montré l’effet de la musique sur des mesures physiologiques comme la tension galvanique de la peau, la vasoconstriction, la tension musculaire, les fonctions du système immunitaire, le rythme de la respiration, des battements cardiaques et la pression sanguine.

    On a utilisé la musique pour faciliter l’anesthésie durant l’accouchement, réduire le stress et l’inconfort durant des opérations chirurgicales ou dentaires, soulager l’anxiété et la dépression dans des unités de soins coronariens, et accélérer la récupération à la suite d’attaques cardiaques. On a aussi démontré que l’écoute de différents types de musique peut faire baisser les niveaux d’hormones associées au stress comme le cortisol, l’adrénaline et la noradrénaline, et faire augmenter les niveaux de peptide atrial natriurétique, une puissante hormone antihypertensive.

    Il est bien connu que l’activité mentale et émotionnelle peut modifier les fonctions du système nerveux autonome (SNA). Inversement, on a démontré que le SNA affecte les fonctions cardiovasculaires et immunitaires. Parce que la musique peut modifier les états émotifs et mentaux, il est probable que les changements hormonaux et immunitaires observés après l’écoute de musique soient une conséquence de l’activité du SNA.

    L’Institute of HeartMath avait déjà étudié les effets de la musique sur l’activité du SNA et s’appuyait sur de nombreuses études ayant démontré que la colère et l’agressivité augmentent l’activité du système sympathique et suppriment l’immunité alors que des émotions positives augmentent l’activité du système parasympathique et l’immunité.

    L’expression «musique spécifique» (designer music) a été introduite dans l’industrie musicale pour qualifier un type de musique créée pour produire des affects spécifiques chez l’auditeur. Des études cliniques ont montré que ce type de musique produisait des changements significatifs sur les états physiologiques et psychologiques. Par exemple la Brainwave Suite de Jeffrey Thompson (The Relaxation Company, Acoustic Research Series) utilise des patterns de fréquences sonores incorporées dans une trame musicale pour induire des fréquences d’ondes cérébrales associées à des états d’esprit spécifiques (relaxation attentive, créativité, inspiration, sommeil réparateur, etc.)

    La musique utilisée pour la recherche présentée ici s’intitulait Speed of Balance – A Musical Adventure for Emotional and Mental Regeneration (Planetary Publications), du compositeur Doc Lew Childre. Le but de cette étude était de déterminer comment différents types de musique affectent le même individu et d’étudier les effets de la musique spécifique sur l’état d’esprit, la tension et la clarté mentale.

    Résultats
    Un total de 144 personnes ont complété un questionnaire de profil psychologique après avoir écouté 15 minutes de quatre types différents de musique (classique, new age, grunge rock et musique spécifique) à un intervalle d’une semaine entre chaque écoute. Tous les types de musique ont provoqué des changements dans l’état d’esprit des auditeurs avec des différences significatives selon le type de musique.

    En ce qui concerne la musique classique, elle a produit une diminution notable de tension chez tous les sujets sans provoquer d’autres changements significatifs d’état d’esprit.

    La musique nouvel âge a fait augmenter de manière significative l’état de relaxation et fait diminuer l’agressivité et la tension. Cependant, elle a également fait baisser de manière significative la clarté mentale et la vigueur.

    Le rock grunge a fait augmenter de manière significative l’agressivité, la fatigue, la tristesse et la tension et fait diminuer la relaxation, la clarté mentale, la vigueur et l’empathie.

    La musique spécifique a fait augmenter l’empathie, la relaxation, la clarté mentale et la vigueur, et fait baisser l’agressivité, la fatigue, la tristesse et la tension.

    Cependant, ces résultats d’ensemble cachent des différences notables entre les réactions des adultes et des adolescents. Chez les adultes la musique classique a fait diminuer la tristesse, la fatigue et la tension et augmenter la vigueur alors que chez les adolescents on a noté une diminution de la vigueur et une augmentation de la tristesse et de la fatigue! De la même manière, la musique nouvel âge fait diminuer la fatigue chez les adultes et l’augmente chez les adolescents. Quant à la musique spécifique, elle n’entraîne aucune différence de réaction significative entre l’un et l’autre groupe.

    Conclusions
    L’étude de l’Institute of HeartMath démontre la logique d’utiliser de la musique – et particulièrement de la musique spécifique – pour réduire le stress, la fatigue et les émotions négatives d’une part, et augmenter les états de bien-être et la clarté mentale de l’autre. L’étude indique également une piste de recherche sur l’utilisation de la musique spécifique pour traiter les états de dysfonction mentale et émotive. Compte tenu des nombreux liens entre les attitudes, les émotions et la santé, ces résultats indiquent également que la musique peut être un moyen peu coûteux et facile pour faciliter la réduction du stress.

    Condensé de la recherche The effets of different types of music on mood, tension and mental clarity, par Rollin McCraty, MA, Bob Barrios-Choplin, PhD, Mike Atkinson, BA et Dana Tomasino, BA publiée dans le numéro de janvier 1998 de Alternative Therapies in Health and Medicine.

  5. fany le 11 Oct 2008 à 21:04 5

    Merci de tout coeur pour cet éclairage sur la musique d’Ostad Elahi.

  6. ame.technophile le 20 Oct 2008 à 16:29 6

    Cela donne vraiment envie d’observer Ostad Elahi en jouant cet instrument comme il racontait M. During. Est-ce qu’il y a un enregistrement vidéo disponible? j’espère que oui… 🙂

  7. danielle le 21 Oct 2008 à 18:27 7

    Postic
    Lorsque j’écoute cette musique elle a un effet de « recentrage », elle favorise la concentration et la réflexion, en quelque sorte le transport est intérieur.

  8. MIA le 21 Oct 2008 à 23:18 8

    @Postic
    Grâce à ton commentaire, je me rends compte que je ne cherche pas à être transportée et vraisemblablement, je ” n’arrive pas à intégrer et à m’approprier la mélodie, le rythme, les sonorités” non plus… Pourtant
    J’aime mettre cette musique en musique de fond quelquefois, elle m’apaise, m’aide à me concentrer et à relativiser … Quand je fais l’expérience dans mon quotidien avec cette musique de fond et sans cette musique de fond : je me sens bien mieux avec…

  9. Carla le 03 Nov 2008 à 16:55 9

    @ Postic
    Je comprends que la musique d’Ostad Elahi puisse sembler hermétique et difficile d’accès. Moi je connais cette musique depuis 5 ans, et il y a des morceaux que j’aime beaucoup parce que je les trouve très lyriques et mélodieux. Lorsque j’écoute cette musique, je choisis simplement les morceaux qui me plaisent et cela me permet de profiter des effets que me transmet cette musique, comme l’apaisement, la concentration, le bien être…
    Si cela t’intéresse, je peux te donner le titre des morceaux qui me plaisent (je ne les connais pas par coeur).

  10. andré le 04 Nov 2008 à 16:08 10

    ça m’intéresserait de connaître les morceaux qui te plaisent le plus !

    Je me suis toujours demandé s’il y avait vraiment la possibilité avec certaines mélodies et certains timbres (fréquences) de déclencher des états, des images ou des émotions spécifiques. Je serais curieux de savoir si certains ont eu ce genre d’expérience, et avec quelles musiques – et si c’était en écoutant le tanbur, avec quels morceaux ?

  11. Carla le 06 Nov 2008 à 16:59 11

    @ André

    Voici qq titres qui me plaisent:
    Suite Sahari et Suite Khani (“La musique céleste d’Ostad Elahi”),les morceaux Shah Khoshini, Baba Sarhang et Baba Na’usi qui dure 1.30 min (CD “Oraison Mystique”).

    Très bonne écoute.

  12. Roxanna le 03 Aug 2011 à 1:49 12

    Merci pour cet entretien qui donne plus qu’envie d’ecouter la musique d’Ostad qui est véritablement unique!

Url de rétrolien | S'abonner aux commentaires de cette page

Déposer un commentaire

Les commentaires de ce site sont modérés et ne seront donc visibles aux autres lecteurs qu'une fois validés
Rappel des mentions légales

e-ostadelahi.fr | © 2018 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Contact