30 Votez

La Spiritualité est une science

La spiritualité est une science

La Spiritualité est une science, Bahram Elahi, Editions Dervy, 1997 [le texte qui suit est la préface de l’éditeur]

Bahram Elahi se définit souvent comme un esprit pragmatique : en spiritualité comme ailleurs, il aborde chaque chose sous le point de vue le plus concret, avec le souci permanent d’en décrire le fonctionnement, d’en dégager les causes et les effets, d’en proposer des modèles directement utilisables. Mais à cette exigence d’efficacité concrète, il allie une rigueur et un esprit de système qui ne doit pas surprendre si l’on considère sa formation scientifique. Ses études de médecine, menées en France, l’ont conduit à exercer le métier de chirurgien pédiatre. Mais il a aussi mené en Iran une carrière universitaire, et écrit plusieurs manuels de médecine qui font autorité. Chirurgien et professeur, la pratique lui est donc aussi familière que la théorie.

C’est avec le même souci de probité et de précision qu’il a mené, parallèlement à ces activités, ses recherches spirituelles. Par l’intermédiaire de son père, Ostad Elahi, il a découvert le champ immense de la spiritualité, il a entrepris de l’explorer, c’est-à-dire d’en tirer les principes d’une pratique de perfectionnement. Or, et c’est une des thèses de ce livre, les méthodes exigées par une telle démarche ne sont pas fondamentalement différentes de celles qui sont à l’œuvre dans les sciences expérimentales. Apprendre de ceux qui ont déjà cherché, puis analyser, mettre à l’épreuve, trouver la notion, l’image ou le modèle adéquats, exposer enfin ses résultats aussi clairement que possible à ceux qui souhaiteraient à leur tour entreprendre de semblables recherches – tel est, en somme, le travail auquel nous convie l’auteur.

La Voie de la perfection (Albin Michel, 4e éd., 1992), et plus récemment Les Fondements de la spiritualité naturelle (Dervy, 1996) exposaient déjà les principes théoriques et les aspects plus pratiques d’une spiritualité pure, dont l’essence doit être reconnue au point où les grandes religions convergent. Le cycle de conférences sur les « droits et devoirs de l’homme », qui a donné lieu aux Fondements de la spiritualité naturelle, s’est poursuivi durant l’année 1996-1997 ; il en est résulté ce livre, qui fait suite au premier tome des Fondements.

L’esprit reste le même : il s’agit de construire, brique par brique, la base d’un système de la spiritualité naturelle. Une fois introduit le concept de l’âme, dans son rapport au Créateur et aux créatures, une fois décrit l’écosystème où elle évolue, avec ses innombrables dangers, il restait à ouvrir l’horizon et à entreprendre la géographie des espaces métaphysiques, à dresser le système des mondes, à les doter enfin des lois d’une physique fondamentale. Le devenir de l’âme au-delà de la mort physique sort ainsi des limbes où l’imagination la confine trop souvent : l’auteur décrit le régime des vies successives, les modes d’action de la gravitation spirituelle, la sphère du causal, celle du métacausal, et le dynamisme engendré par cette dualité. Tous ces concepts, clairement définis, sont comme les pivots d’une construction systématique de la destinée humaine.

La spiritualité, en effet, est une science. Que le titre de ce livre ait quelque chose de surprenant, cela en dit long à la fois sur le statut de la recherche spirituelle et sur le crédit que nous accordons spontanément à la science. L’intention de l’auteur est claire : il faut rompre avec les préventions qui tantôt nous poussent à placer la spiritualité au-delà du discours scientifique et même rationnel, comme s’il s’agissait d’un domaine réservé à l’intuition, tantôt nous conduisent à laisser à la seule science le soin de trancher sur les affaires de l’âme. Ce livre nous invite donc à changer tout à fait notre point de vue, il nous engage à aborder la spiritualité avec la même rigueur que n’importe quelle discipline scientifique. Ici comme ailleurs, il est nécessaire de se donner un cadre de référence, de prendre appui sur des notions, des principes, des modèles et des procédures expérimentales éprouvés, pour pouvoir à son tour progresser et trouver. La spiritualité ne saurait être laissée aux caprices et aux à-peu-près de l’imagination, ni surtout à tous ceux qui aujourd’hui veulent en faire un commerce. Elle peut et doit faire l’objet d’une investigation méthodique ; elle doit, à son tour, connaître sa révolution galiléenne.


Consulter également :


Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Revenir en haut

Pas de commentaires

S'abonner aux commentaires de cette page

Déposer un commentaire

Les commentaires de ce site sont modérés et ne seront donc visibles aux autres lecteurs qu'une fois validés
Rappel des mentions légales

e-ostadelahi.fr | © 2018 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Contact