157 Votez

La pratique spirituelle : un combat contre l’ego (1re partie)

Conférence de Leili Anvar, La pratique spirituelle : un combat contre l'ego

La pratique comme combat contre l’ego : la leçon des maîtres persans. Tel était le sujet de la conférence donnée par Leili Anvar dans le cadre du colloque organisé en 2014 par l’École française de yoga (« Pratiquer : pourquoi, comment ? », 25 et 26 janvier 2014). Nous en donnons ici un aperçu à travers quelques enregistrements vidéo. Le premier volet, constitué d’un interview et d’un extrait de la conférence, aborde deux questions préalables, d’ailleurs étroitement liées. Il s’agit en effet de comprendre de quel « ego » il est question ici, mais aussi de justifier la description de la pratique spirituelle en terme de « combat ». Sur ce thème de la lutte contre le soi impérieux, la littérature persane d’inspiration spirituelle s’avère une ressource inépuisable. Comme le montre Leili Anvar, les « maîtres persans » qu’elle évoque – Attar, Rumi, et Ostad Elahi – s’inscrivent dans une longue tradition de sagesse, incarnée jadis par Socrate.

Interview de Leili Anvar

 

« La pratique comme combat contre l’ego : la leçon des maîtres persans »
Extrait 1

 


Consulter également :


Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Revenir en haut

8 commentaires

  1. mike le 23 Dec 2015 à 1:16 1

    vivement la suite!!
    merci

  2. Becido le 23 Dec 2015 à 17:42 2

    Intéressant et je vais suivre également bien que comparer la pratique spirituelle à un combat contre mon ego n’est pas dans mes préférences. Je l’envisage plutôt comme un abandon dans le divin. Mais ces deux visions ont peut-être plus de points communs qu’il n’y parait.

  3. A. le 23 Dec 2015 à 19:10 3

    “Haqq signifie à la fois la Vérité, le Vrai mais aussi le Droit et la Justice. Donc on voit bien que les trois sont liés et donc on ne peut pas accéder à la Vérité si on se comporte pas de manière juste et on ne peut pas se comporter de manière juste si on ne respecte pas tous les droits qui ont été établis dans ce monde. …… On voit donc bien comment à quel point se mot même de Haqq mêle à la fois une aspiration théorique à la Vérité et en même temps un travail pratique sur le réel et sur les choses telles qu’elles sont”

    Merci de cette de ces points. A réfléchir. Comment le respect des droits nous conduit, nous permet d’accéder au Droit, à la Vérité

    1. Becido le 25 Dec 2015 à 3:47 3.1

      A., votre commentaire est intéressant. En y regardant d’un peu plus près sur l’internet, je vois aussi que Haqq signifie “la réalité” et que dans le Soufisme Al-Haqq est également un nom de Dieu. Je suis curieux de savoir dans quel sens le mot “réalité” est considéré dans ce cas.

  4. mahaut le 26 Dec 2015 à 10:57 4

    Tout se tient :

    Voilà une très belle parole :

    « Négliger sa santé, c’est trahir la vie ; se montrer capricieux, c’est trahir la maturité ; manquer de persévérance, c’est trahir la volonté ; agir par impulsion, c’est trahir la raison ; agir avec bassesse, c’est trahir la dignité ; rester dans l’ignorance, c’est trahir le savoir ; abuser de son pouvoir, c’est trahir la position sociale ; se livrer à la débauche, c’est trahir la vertu ; vivre dans l’impiété, c’est trahir la piété… » (Ostad Elahi, Maximes de guidance

    L’âme est “une sorte d’oiseau….” et si nous n’appliquons pas en vérité “les principes du vol”, jamais nous ne volerons……. et ne resterons que des bipèdes.

    Tout est dans “la décision” et ensuite dans “l’application de ces principes”. Mais quelle difficulté que de savoir s’abandonner à ce pourquoi nous sommes faits…. de déployer nos ailes, d’utiliser le poids de l’air et les courants ascensionnels de l’ascendance thermique. Nous avons “Sa chaleur…… ” pour monter…. et tout cas, “moi”, je continue à “piailler”, comme ici…. Mon Dieu, secourez-nous.

  5. atig le 27 Dec 2015 à 20:33 5

    Bel exposé sur le soufisme. Le lien entre Socrate puis Attar et Rumi illustre bien la chaîne de et l’évolution de l’enseignement spirituel à travers les époques.
    J’attends impatiemment la suite et les “contes” que Mme L. Anvar choisira pour illustrer ses propos.

    Merci par avance pour ce partage de connaissance pratique et si joliment exposé

  6. Wilhelm le 27 Dec 2015 à 20:42 6

    C’est une explication pratique et précise de la nécessité de travailler sur soi dans la pratique et au quotidien. La référence historique du chercheur est ici précieuse

  7. djille le 04 Jan 2016 à 1:51 7

    Ce combat contre l’ego qui, pour moi, est au centre de notre cheminement spirituel vers notre “meilleur”, me fait penser à cette phrase du Cid de Corneille : “Les exemples vivants sont d’un autre pouvoir, un prince dans un livre apprend mal son devoir.”
    Nous sommes “affubler” de cette puissante instance, l’ego, qui cherche a nous dominer par tous les moyens, mais dont Ostad Elahi nous dit maintes fois l’extrême utilité de le combattre dans le parcours de la connaissance de soi. Je vais donc suivre avec un très grand intérêt la suite de la conférence de L.Anvar.

Url de rétrolien | S'abonner aux commentaires de cette page

Déposer un commentaire

Les commentaires de ce site sont modérés et ne seront donc visibles aux autres lecteurs qu'une fois validés
Rappel des mentions légales

e-ostadelahi.fr | © 2017 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Contact