72 Votez

Évangile de Barnabé : cherchez le soi impérieux

Par , le 20 Jan. 2019, dans la catégorie Articles - Imprimer ce document Imprimer

chercher le soi impérieux

Ce texte est extrait de l’Évangile de Barnabé[1], ouvrage relatant – comme tous les évangiles – la vie et l’enseignement de Jésus. S’appuyant sur un hypothétique évangile originel de l’apôtre Barnabé, mais attribué à des auteurs anonymes, sa particularité est, entre autres, d’annoncer la venue du prophète Mahomet. Il contient nombre de leçons d’une grande force, et notamment, ce texte dans lequel Jésus raconte à ses disciples sa tentative pour obtenir le pardon de Dieu pour Satan.

Extrait de l’Évangile de Barnabé

Je vous le dis en vérité, j’ai eu compassion de Satan en sachant sa chute et j’ai eu compassion du genre humain qu’il pousse à pécher. Aussi j’ai prié notre Dieu et j’ai jeûné. Il m’a dit par son ange Gabriel :

« Que cherches-tu Jésus, et quelle est ta requête ? »

Je répondis : « Seigneur, tu sais de quel mal Satan est la cause, et que beaucoup périssent par ses tentations. Il est ta créature, Seigneur, tu l’as créé. Aussi, Seigneur, fais-lui miséricorde ! »

Dieu répondit : « Jésus, je suis disposé à lui pardonner, fais donc en sorte qu’il dise : “Seigneur, mon Dieu, j’ai péché, fais-moi miséricorde” et je lui pardonnerai et je le rendrai à son premier état[2]. »

« En entendant cela, je me suis grandement réjoui, dit Jésus, croyant avoir réalisé cette paix. J’appelai donc Satan ; il vint en disant » :

« Que dois-je faire pour toi, Jésus ? »

Je répondis : « Tu le feras pour toi-même, Satan, car je n’aime pas ta servitude, mais je t’ai appelé pour ton bien. »

Satan répondit : « Si tu ne veux pas de mon service, moi non plus, je ne veux pas du tien, car je suis plus noble que toi. Aussi bien n’es-tu pas digne de me servir, toi qui es boue, tandis que moi je suis esprit. »

« Laissons cela, dis-je, et dis-moi, ne serait-il pas bien que tu retournes à ta beauté première et à ton premier état ? Tu dois savoir que l’ange Michel doit te frapper cent mille fois au jour du jugement avec l’épée de Dieu ; et chaque coup te fera peine comme dix enfers. »

Satan répondit : « Nous verrons, ce jour-là, qui l’emportera. J’aurai tant d’anges et de puissants idolâtres en ma faveur que Dieu fera mauvaise figure et qu’il saura quelle erreur il a faite en me chassant comme une vile boue. »

Je dis alors : « Satan, ton intelligence est malade et tu ne sais pas de quoi tu parles. »

Mais Satan pour se moquer, branlait la tête en disant : « Allons, faisons cette paix entre moi et Dieu ; et toi, Jésus, dis-nous ce qu’il faut faire, toi qui es sain d’esprit ! »

Je répondis : « Il ne faut dire que deux mots. »

Satan demanda : « Lesquels ? »

Je répondis : « Ceux-ci : j’ai péché, fais-moi miséricorde ! »

Satan dit alors : « Bien volontiers, je ferai cette paix pourvu que Dieu me les dise à moi, ces mots-là. »

« Alors, va-t-en, maudit, repris-je, car tu es l’auteur scélérat de toute injustice et de tout péché ! Mais Dieu est juste, sans aucun péché ».

Satan s’en alla en poussant des cris stridents, et il dit : « Ce n’est pas vrai, Jésus, mais tu mens pour faire plaisir à Dieu ».

Quelques questions pour approfondir…

  • Dans ce texte, qu’est-ce qui caractérise le comportement de Satan face au Divin ?
  • Retrouvez-vous des éléments de la définition du soi impérieux, dont Satan est l’allégorie ? Lesquels ?
  • Quels sont le ou les points faibles à l’origine de ces comportements ?
  • En réfléchissant sur vous-même, vous est-il arrivé d’adopter de tels comportements ?
  • Qu’est-ce qui dans ce genre de situations permettrait de se ressaisir ?

[1] ^ Evangile de Barnabé, Fac-similé, traduction et notes Luigi Cirillo et Michel Frémaux, Beauchesne Religions, 2e édition, chapitre LI (a), p. 95.

[2] ^ Dans l’évangile de Barnabé comme dans d’autres traditions, il est dit que Satan était devenu le chef d’un groupe d’anges. Lorsque Dieu créa l’homme à partir du limon noir et qu’Il demanda aux anges de se prosterner devant lui, Satan refusa…


Consulter également :


Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Revenir en haut

7 commentaires

  1. KLR le 22 Jan 2019 à 19:59 1

    Cet extrait de l’Evangile de Barnabé est vraiment impressionnant, cela fait peur !
    On comprend à quel point le soi impérieux peut nous faire chuter, et à quel point on a besoin de Dieu pour éviter de tomber dans son piège.
    L’orgueil de Satan est tel qu’il lui fait voir les choses complètement à l’envers…Et du coup il ne saisit pas la main qui lui est tendue et quelle main !!!
    Franchement en lisant cela, j’ai vraiment eu l’impulsion de demander à Dieu de me protéger de mon soi impérieux…
    J’ai déjà remarquer à plusieurs reprises, sous le coup de la rancoeur, ou de la susceptibilité, que le soi impérieux peut m’entrainer à avoir une vue fausse, une vue centrée sur l’égo et vraiment décalée par rapport à la réalité. Cette sorte de manière de faire, de marque de fabrique que l’on reconnait bien ici dans les réponses de Satan. A ce moment là, il faut faire un réel effort, s’auto suggestionner pour revenir à une vision juste et objective.
    Il me semble que l’humilité et demander sincèrement la protection divine sont 2 remparts contre les dérives de l’orgueil et du soi impérieux…

    1. A. le 23 Jan 2019 à 15:56 1.1

      Il me semble que l’humilité et demander sincèrement la protection divine sont 2 remparts contre les dérives de l’orgueil et du soi impérieux…

      @KLR
      Je suis 100% d’accord. Humilité et aide divine en effet. On ne peut se fier exclusivement à sa raison saine même quand elle très dévéloppée. Jusqu’avant la perfection on n’est pas à l’abri.

  2. lepersan le 22 Jan 2019 à 20:52 2

    Ce qui caractérise le comportement de Satan semble être en particulier l’orgueil et un manque d’humilité. Une définition des définition de l’orgueil est d’avoir un sentiment exagéré de sa propre valeur qui porte à ses mettre au dessus des autres (Larousse). Il se met en position de supériorité face à Dieu et le Christ. Position qui est loin de la réalité.

    La définition du soi impérieux est d’être “une puissante énergie psychique nuisible à l’âme. Cette énergie est produite en permanence par l’activité de nos points faibles (défauts) caractériels et elle se traduit au niveau de notre ego par des pulsions et désirs antiéthiques et anti-divins”.
    Le role de Satan est de saisir de manière forte une personne de manière continue et à la moindre occasion au détriment de ses valeurs. Le résultat de cela est que cette personne accomplisse des actions à l’encontre de l’éthique et des commandements divins.
    Face à Jesus-Christ, il ne peut rien faire car sa foi et sa raison saine est forte maîtrisant son égo ne résistant pas aux pulsions de Satan (soi impérieux).
    L’allégorie nous fait également penser au fait qu’il ne faut pas tenter de raisonner le soi impérieux. On n’y arrivera pas. Il faudrait plus “parer au plus pressé”

    1. A. le 23 Jan 2019 à 15:53 2.1

      L’allégorie nous fait également penser au fait qu’il ne faut pas tenter de raisonner le soi impérieux. On n’y arrivera pas. Il faudrait plus “parer au plus pressé”

      @lepersan – je suis tout à fait d’accord.

      Il y a 15 jours j’ai eu une invité chez moi. Mon soi impérieux a sorti toute sorte d’arguments pour me convaincre à m’opposer au fait qu’elle ne revienne chez moi. Ces arguments étaient tellement logiques, tellement bien structurés (et bien entendu ils plaisaient beaucoup à mon coté égoiste), que j’ai dû dire “stop, tais-toi” car je n’arrivais pas trouver des contre-arguments assez solides. Le soi impérieux est redoutable.

      Par exemple le soi impérieux disait: “elle très bruyante la nuit, elle parle tout le temps avec ta fille. Or, tu es fatigué, tu voyages tout le temps, tu as besoin d’un bon sommeil” ou encore le soi impérieux disait “elle ne débarasse jamais ses assiettes, n’aide pas à la cuisine .. et pourtant elle vient tout le temps à la maison. Elle attend à ce qu’on la serve.” ou aussi “elle dit bonjour une fois sur deux, parfois elle ne salue même pas. Elle rentre dans l’appartment et elle disparaît dans la chambre de ta fille” etc…

  3. A. le 23 Jan 2019 à 15:41 3

    A) Dans ce texte, qu’est-ce qui caractérise le comportement de Satan face au Divin ?
    Le complet aveuglement sur soi-même. Le fait de voir les chose à l’envers.

    B) Retrouvez-vous des éléments de la définition du soi impérieux, dont Satan est l’allégorie ? Lesquels ?
    Définition tiré de la Voie de la Perfection (dernière édition) : « le soi impérieux est une puissante énergie psychique qui se traduit au niveau de notre ego par des pulsions, des désirs et des suggestions anti-éthiques et anti-divins. »
    On voit clairement le rôle « anti-divin » joué par Satan/soi impéreux. Dieu lui tend la main mais lui il la refuse ne la voyant même pas.

    C) Quels sont le ou les points faibles à l’origine de ces comportements ?
    L’orgueil, la manque d’humilité

    D) En réfléchissant sur vous-même, vous est-il arrivé d’adopter de tels comportements ?
    Des comportements où l’on est aveuglé par le soi impérieux et prend des mauvaises décision. Hélas oui !! Pas plus tard que le weekend passé j’ai grondé ma fille. Pendant que faisais cela (et pendant les heures qui ont suivi) je sentais que ce n’était pas très juste vis-à-vis d’elle.

    E) Qu’est-ce qui dans ce genre de situations permettrait de se ressaisir ?
    Le travail fait au préalable où l’on demande l’aide à Dieu sincèrement.. Autrement, même avec une raison saine très développée, on n’est à l’abri de rien. Il faut avoir demandé l’aide de Dieu avant. Cela te donne la protection nécessaire si Lui veut bien.

  4. wilhelm le 28 Jan 2019 à 21:28 4

    Une illustration terrifiante des méfaits du soi impérieux
    En particulier l’orgueil porté à son paroxysme
    Effrayant à lire, effrayant d’imaginer que nous pouvons tomber dans un tel piège

  5. Etienne le 18 Feb 2019 à 8:40 5

    (i) Satan est moqueur envers Jésus et Dieu, il prend l’aide de Jésus très à la légère alors que Dieu est prêt à lui pardonner grâce à l’intercession de Jésus. L’attitude de Jésus quand il a encore espoir de ramener Satan à la raison a quelque chose de très pur et touchant, de même quand il tire un voile sur la pique de Satan à son égard : Satan : ”Si tu ne veux pas de mon service, moi non plus, je ne veux pas du tien, car je suis plus noble que toi. Aussi bien n’es-tu pas digne de me servir, toi qui es boue, tandis que moi je suis esprit.” – Jésus : ”Laissons cela, et dis-moi, ne serait-il pas bien que tu retournes à ta beauté première et à ton premier état ? L’attitude de Jésus tranche avec le comportement très auto-centré de Satan qui ramène à chaque fois tout à lui et se voit comme important, supérieur, tandis que Jésus agit par compassion.

    (ii) Dans mon cas je sens que mon soi impérieux se manifeste en donnant trop d’importance à la causalité humaine, à ma propre volonté et ma raison par rapport à l’aide divine. [Question : j’ai du mal à distinguer la simple limitation/immaturité de ma raison saine et l’action du soi impérieux ? Un peu comme l’enfant de primaire qui aurait du mal à lire parce qu’il est simplement en train d’apprendre, tandis qu’un autre aurait aussi du mal mais parce qu’il ne fait pas correctement ses devoirs et préfère jouer au lieu d’étudier. On pourrait répondre que le soi impérieux agit justement dans la mesure où la raison saine n’est pas assez développée pour le contrer voire le maîtriser. Mais cela amène alors la question du lien entre le développement de la raison saine et l’activité du soi impérieux. Un enfant ne produit pas ou peu de soi impérieux comparé à l’adulte. Or il se peut que cet enfant ait une raison saine très peu développée alors que l’adulte aurait une raison saine bien plus développée.]

    (iii) Faire mieux connaissance avec son soi impérieux et sentir son omniprésence en nous permet de se voir moins grand et petit à petit comprendre la nécessité de l’aide divine. Cela est un travail sur le long terme qui passe inexorablement j’ai l’impression par les épreuves de la vie qui érodent notre orgueil au fur et à mesure, dans la mesure où on réussit à extraire les enseignements justes de ces épreuves / échecs.

Url de rétrolien | S'abonner aux commentaires de cette page

Déposer un commentaire

Les commentaires de ce site sont modérés et ne seront donc visibles aux autres lecteurs qu'une fois validés
Rappel des mentions légales

e-ostadelahi.fr | © 2019 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Contact