185 Votez

Vie après vie

Par , le 12 Oct. 2008, dans la catégorie Lectures - Imprimer ce document Imprimer

Un autre corps pour mon âme, Michael Newton

Un autre corps pour mon âme — Souvenirs de voyage dans l’au-delà, Michael Newton, Les éditions de l’homme, 1995

Qu’advient-t-il après la mort ? Est-ce que toute conscience disparaît ou bien est-ce que notre être véritable, notre âme, poursuit son parcours dans un autre monde, voire dans d’autres vies terrestres ? C’est à ces questions immémoriales que Michael Newton s’est trouvé confronté, malgré lui, au fil de sa pratique comme hypnothérapeute spécialisé dans le traitement des désordres psychologiques. Dans l’intérêt et à la demande de ses patients, il s’est plongé sans a priori dans l’analyse de ces phénomènes. Cet ouvrage est une synthèse des dix années de recherches qui en ont résulté.

En introduction de l’ouvrage, l’auteur avoue avoir hésité avant de franchir le pas et de se pencher sur les vies antérieures de ses patients. Mais peu à peu, c’est à leur propre demande qu’il a affiné sa méthode d’hypnose pour les « ramener un peu plus loin dans le passé, avant leur naissance » et mettre au point « une méthode fiable qui […] permettait d’avoir accès aux souvenirs relatifs à différentes parties de l’au-delà ». C’est alors qu’il a fait le constat que non seulement « il [était] important d’un point de vue thérapeutique d’établir le lien entre nos vies antérieures et celle que nous vivons aujourd’hui » mais surtout qu’« il était possible de « voir » dans l’au-delà par l’intermédiaire de sujets sous hypnose […] qui faisaient ni plus ni moins un compte rendu de la vie entre les vies sur Terre ».

Un autre corps pour mon âme, fruit de dix années de recherches, est donc un « compte rendu » qui reconstitue étape par étape le parcours de l’âme, de son « départ vers l’au-delà » (après la mort physique, lorsque l’âme quitte la terre) à sa « renaissance » (moment ultime où l’âme revient sur terre dans une nouvelle enveloppe charnelle). Pour cela, l’auteur s’appuie essentiellement sur des analyses de « cas » : des conversations menées par Michael Newton avec des patients sous hypnose. Patients, précise-t-il d’origines et de confessions diverses mais qui, lorsqu’ils sont interrogés, emploient jusqu’aux mêmes termes pour décrire leur parcours dans le monde des âmes : « Parmi les patients qui ont témoigné dans ce livre, certains étaient très religieux, d’autres pas du tout. La plupart se situaient entre ces deux pôles et représentaient tout un éventail de philosophies et de croyances. À ma grande surprise, j’ai découvert que mes sujets lorsqu’ils régressaient jusqu’à redevenir des âmes désincarnées, tenaient un discours remarquablement concordant sur l’au-delà. [… ]. Jusqu’à utiliser les mêmes mots et à faire les mêmes descriptions lorsqu’ils parlaient de l’existence de leur âme dans cet univers immatériel ».

Quinze chapitres au cours desquels on découvre une description aussi fascinante que précise de l’univers infini dans lequel progressent les âmes entre deux séjours sur terre. Accueillies par les âmes de leurs proches à leur arrivée dans l’univers spirituel, orientées par des conseillers, guidées dans des espaces réservés, les âmes, selon leur degré de maturité, évoluent dans un espace parfaitement organisé et adapté à leur état. Instruites par des guides (des âmes plus matures et d’un niveau supérieur), elles ont également la possibilité d’apprendre, d’analyser leurs erreurs commises sur terre et de refaire des choix en fonction de ce qu’elles auront ou non compris de leurs expériences passées. Comme l’écrit l’auteur  : « le leadership d’un guide correspond davantage au mode parental qu’au mode dictatorial ». C’est en conséquence avec une pleine conscience qu’elles choisiront de revenir sur terre pour parfaire leur évolution : « grâce à la collaboration spirituelle, qui se concrétise entre autres par des séances de formation en compagnie des guides et des pairs, les âmes sont prêtes à affronter la perspective d’une prochaine vie ». Et ainsi de suite, vie après vie pour enfin : « mettre un terme à leur cycle de réincarnation lorsqu’elles sont arrivées à pleine maturité ».

À la lecture de cet ouvrage étonnant, on se pose naturellement la question de savoir comment il est possible de rentrer en contact avec l’âme grâce à l’hypnose. L’auteur répond : « Imaginez-vous l’esprit comme étant constitué de trois cercles concentriques […] séparés les uns des autres uniquement par différents niveaux de consciences. Le premier cercle […] représente le conscient, à l’origine de l’esprit critique et analytique, ainsi que la raison. Le deuxième représente l’inconscient, réservoir de tous nos souvenirs de la vie présente et des vies antérieures et auquel l’hypnose nous permet d’accéder en premier. Puis, au tréfonds de l’être, il y a le troisième niveau qu’on appelle le surconscient ou la surconscience. Ce niveau de conscience le plus élevé, le Soi, représente l’expression d’un pouvoir transcendant. La surconscience, siège de notre véritable identité, constitue un prolongement de l’inconscient où se trouvent les souvenirs des nombreux alter ego assumés sous différentes formes humaines. En fait, la surconscience n’est peut-être pas tant un niveau de conscience que l’âme elle-même. Elle est le fondement de toute la sagesse, et toute l’information que je détiens sur la vie après la mort provient de cette source d’énergie intelligente ».

Par ailleurs, on peut être étonné par certaines scènes rapportées par Michael Newton, voire même être sceptique quant à la véracité de certains détails. Mais que l’on croie à l’existence de l’âme ou non, que l’on adhère ou pas à l’idée qu’il puisse exister un monde autre que le monde physique, cet ouvrage ne manque pas de nous interpeller. Ne serait-ce que par l’originalité de la démarche et par la méthode de recherche de son auteur. Les recherches de Michael Newton dépassent en effet de très loin ce que nous avons pu lire ou entendre sur le sujet de la vie après la mort et elles ont le grand mérite de proposer une réponse saisissante de clarté et de logique à la question du sens de la vie. Laissons donc la conclusion à l’auteur lui-même et réfléchissons comme il nous y invite « à ce que cela signifierait pour l’humanité si les propos de [ses] sujets concernant la vie après la mort étaient véridiques ».

Lire un extrait


Consulter également :


Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Revenir en haut

10 commentaires

  1. Hermione le 19 Oct 2008 à 20:46 1

    J’ai lu ce livre dans les mois difficiles qui ont suivi le décès d’un être cher. Il m’a bouleversé, il m’a rassuré, et je peux même dire que j’en ai été transformée. Les expériences qui y sont relatées sont tellement émouvantes, on ressent une nostalgie inexplicable, incompréhensible, qui nous hante tout au long du livre. A tel point que j’ai lu les autres livres de Michael Newton dans la foulée. Sa démarche scientifique et objective et son regard non biaisé rendent son travail crédible et ses propos agréables à lire. Entre sourires et larmes, on se laisse emporter dans ce monde merveilleux où tout a un sens, où règne la bienveillance et la justice absolues. Je conseille vivement – à lire sans modération !

  2. Philippe le 28 Oct 2008 à 12:09 2

    Bonjour à tous!
    Le livre est intéressant, en effet, mais je tiens à émettre une réserve. Aux Etats Unis, des gens pouvaient témoigner dans le cadre d’un procès, même si leurs témoignages étaient recueillis sous hypnose. Problème, les autorités se sont aperçus que le cerveau créait de faux souvenirs afin de contenter l’hypnotiseur! Imaginer le trouble le jour où une personne absente d’un drame a aporté son témoignage sous hypnose!
    C’est pourquoi, une partie du livre se reposant sur des “âmes avancées” (ce qui regroupe peu de cas, en somme) me semble beaucoup plus suspecte… Surtout que l’on sent que l’auteur oriente parfois les questions en y mettant en germe la réponse, voire les grandes orientations!
    Il n’empêche que ce bouquin demeure à lire dans ses grandes lignes.

  3. MIA le 07 Dec 2008 à 10:00 3

    @Philippe
    2 questions
    1/Je n’ai pas entendu parler du fait que le cerveau peut créer de faux souvenirs. Pourrais-tu donner des références pour aller chercher cela sur le net, lire des articles surtout de spécialistes stp ?
    2/ tu dis “on sent que l’auteur oriente parfois les questions en y mettant en germe la réponse, voire les grandes orientations” : pourrais-tu préciser en quoi car j’ai lu le livre et je ne trouve pas du tout qu’il oriente ou qu’il ait des à priori de départ, mais pas du tout. J’ai d’ailleurs été étonnée qu’il n’en ait pas relativement au métier qu’il fait. Je me demande sur quoi tu te bases car j’ai travaillé plusieurs fois sur des panels d’individus pour faire des recherches et un des systèmes est de poser les mêmes questions pour aller valider ou pas une hypothèse ou une orientation. Cette technique est toujours la même d’ailleurs quelques soient les recherches.
    Il est vrai que je n’ai jamais pratiqué l’hypnose et à part quelques séances chez des psychologues pour voir ce qu’ils pourraient dire globalement dans le cadre de “mieux me connaître”, je connais peu ce domaine (il serait intéressant que des pros témoignent et expliquent). Mais j’ai observé que les questions sont systématisées et souvent un peu les mêmes (comme les réponses), d’ailleurs elles se retrouvent aussi dans les ouvrages de psy. Il me semble que c’est certainement une façon de travailler qui aide le professionnel à se repérer d’une part et aussi qui a été validée par d’autres professionnels comme “adaptée” ou “efficace”.

  4. MIA le 07 Dec 2008 à 10:41 4

    @ Elsa
    oui c’est vrai que cet ouvrage interpelle, il rafraîchit. Il pose des questions étonnantes sur la façon de voir, de comprendre les événements de notre quotidien. Pourquoi je vis cette situation ? Pourquoi cette personne est-elle hostile alors que je la rencontre seulement ? Pourquoi cet enfant souffre d’une maladie et pas tel autre ? Comment ne pas souffrir d’injustices ?
    Ce livre ouvre finalement une série de réponses qui, même si l’on reste surpris, stupéfaits, sont des pistes de réflexion.
    L’intime conviction est une sensation très particulière, forte, imposante, il suffit de la ressentir et d’entendre en parler pour s’en rendre compte. Lire le résumé des recherches de cet hypnotiseur m’apparaît un excellent médium pour faire émerger quelle est mon intime conviction face à des idées, des phénomènes et des expériences que j’affronte, que je confronte, que je vis… depuis ma naissance.
    J’ai aimé lire ce livre, il propose un sens, des explications à du vécu. Il affirme une toute petite question “constructive” : pourquoi pas ?
    Ca fait du bien !

  5. Hope Andre le 27 Mar 2010 à 14:06 5

    Bonjour Mia,

    Pour votre question qui n’a pas reçu de répone : “1/Je n’ai pas entendu parler du fait que le cerveau peut créer de faux souvenirs. Pourrais-tu donner des références pour aller chercher cela sur le net, lire des articles surtout de spécialistes stp ?”

    Dans la Recherche n°364 de mai 2003 est citée un article “fabrique de souvenirs dévoilant les résultats d’une étude en ce sens (M/Beckman, Science, 299, 1306, 2003). Je peux vous envoyer un résumé au cas où intéressée ….

    Ceci dit, bien que demeurant scientifique de formation j’ai gardé mon esprit ouvert (comme le regretté Rémy Chauvin, en étant prudent, je sais que La Vie est complexe, plus complexe qu’on ne saura jamais imaginer oh combien …) j’apprends de ce livre.

    cordialement.
    AH

  6. Hope Andre le 30 Mar 2010 à 20:13 6

    … et voici l’article :
    “Fabrique de souvenirs.

    Peut-on se fier à sa mémoire? C’est sans doute un peu risqué, puisque les souvenirs peuvent être suggérés. Lors d’une expérience, 36% des personnes interrogées une semaine après avoir vu des affiches trafiquées de Disneyland (où se trouvait Bugs Bunny, un personnage de Warner Bros) on prétendu qu’elles avaient vu le célèbre lapin dans le parc de Disney. Elles lui auraient même serré la patte! Plus étonnant, les faux souvenirs peuvent provoquer les mêmes réponses physiologiques qu’un réel traumatisme :en racontant leur histoire, des personnes prétendant avoir été kidnappées présentaient les mêmes symptômes (transpiration, rythme cardiaque accéléré, tension musculaire faciale) que de véritables victimes !
    (Source : M. Beckman, Science, 299, 1306, 2oo3 et La recherche n°364, mais 2003)”

    Ceci dit, pour ma part je partage vos convictions quant à quelque chose après … et je découvre, ouvrant l’intelligence de mon coeur

  7. MIA le 07 Apr 2010 à 23:44 7

    Merci pour ces réponses et pour le résumé de l’article André. Je suis perplexe devant le peu de cas exposés pour la création de souvenirs… Néanmoins c’est vraiment intéressant… en espérant que d’autres recherches sont menées.
    Quant à la suggestion de la pensée sur les états du corps, bien des anecdotes vont dans ce sens et sont toutes impressionnantes.
    Pour en revenir à la recherche sur les vies successives de M. Newton, ce qui reste stupéfiant pour ma pensée, c’est, suite au nombre des cas étudiés, les détails qui concordent et qui amène Newton à faire des chapitres, des regroupements de cas, des liens entre les récits.
    Même si certains souvenirs sont faux, sur l’ensemble des cas étudiés, dans les réminiscences, il apparaît une tendance à expliquer ce que les individus vivent, avec logique, simplicité, évidence et dont aucun média ou courant de pensée ne se fait l’écho autour de moi. Donc ces explications sur le vécu de ces cas viendraient d’où ? Pourquoi des cohérences entre ces explications entre des individus sous hypnose, qui ne se connaissent pas (forcément sur plus de 20 ans de carrière…) ?

  8. chrystel le 12 Aug 2012 à 10:37 8

    Bonjour ,

    Pour moi , qui suis médium, je dirai que je trouve ceci tout à fait juste !!!!! et extrêmement bien expliqué.
    Genial !!!
    Merci à ces personnes qui sont là pour éclairer le monde, avec leur recherches et experiences !!!

    Chrystel

    1. Karim le 13 Jul 2016 à 19:39 8.1

      Bonjour, je suis algérien, médium guérisseur. Je remercie ces chercheurs pour toutes ces exolications rationnelles, car en fait, l’intermonde, dont il est question, existe bel et bien, et j’en ai eu personnellement l’expérience quand j’étais en coma profond; je m’explique: joie intense indescriptible, la vraie extase, un monde tout blanc, d’une blancheur éclatante, infini, une véritable merveille. Puis, je suis revenu sur mes pas, à la vie terrestre. Je jure que cette expérience est véridique.

  9. Phil le 05 Nov 2012 à 11:48 9

    Bonjour,
    Beaucoup de gens cherchent des réponses en ce qui concerne la vie, son fonctionnement, ses origines, son sens….etc
    Et là on est face à des réponses qui correspondent exactement à ce qu’on recherche, et je présume que si on en est là, c’est qu’on est assez intelligent pour distinguer le vrai du faux.
    Et comme la majorité, moi aussi je suis persuadé que ces propos sont vrais.

Url de rétrolien | S'abonner aux commentaires de cette page

Déposer un commentaire

Les commentaires de ce site sont modérés et ne seront donc visibles aux autres lecteurs qu'une fois validés
Rappel des mentions légales

e-ostadelahi.fr | © 2018 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Contact