216 Votez

Entretiens sur les NDE

Par , le 11 Mar. 2009, dans la catégorie Entretiens - Imprimer ce document Imprimer

Que savons-nous de la mort ? Le plus simple est peut-être de s’adresser à ceux qui l’ont frôlée. Depuis l’ouvrage classique de Raymond Moody (La Vie après la vie, 1975), de multiples enquêtes ont été menées par des scientifiques sur la question des « NDE » (Near Death Experiences), ou « expériences de mort imminente ». Ce qui rend ces travaux particulièrement délicats, c’est bien entendu le statut du témoignage des principaux intéressés : ceux qui ont paradoxalement vécu leur propre mort. Comment décrire en effet ce qui dépasse les mots ? Quels symboles peut-on mobiliser pour rendre compte de l’expérience transformatrice des NDE ? En quel sens, d’ailleurs, ces expériences sont-elles transformatrices ? Quelle portée spirituelle faut-il leur accorder ?

Ce document vidéo présente deux éclairages différents sur ces questions. L’analyse de Patrice Van Eersel, journaliste et écrivain, rédacteur en chef du magazine Nouvelles clés et auteur d’une célèbre enquête intitulée La Source Noire : Révélations aux portes de la mort (Grasset, 1986), est suivie par le témoignage en première personne d’Olivier Estiez. Ce dernier a survécu à une maladie grave qui a failli l’emporter pour de bon. Il rapporte ici l’expérience unique qu’il a vécue, suspendu entre la vie et la mort, mais surtout il explique ce qu’il en a retiré concrètement : modification profonde de son rapport à la « croyance », réorientation éthique (plutôt que religieuse) de toute l’existence, changement qualitatif de la relation à soi et aux autres. Car la valeur spirituelle des NDE tient sans doute moins au vécu paranormal de certains individus au seuil de la mort, qu’au sens nouveau qu’elles confèrent à la vie de ceux qui en font l’expérience.

 

Pour en savoir plus sur les NDE : Ce documentaire 1e partie2e partie3e partie


Consulter également :


Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Revenir en haut

16 commentaires

  1. MH le 13 Mar 2009 à 0:12 1

    L’expérience que nous raconte Olivier est étonnante!
    La leçon qu’il a tiré de sa NDE paraît d’une simplicité déconcertante, et pourtant, c’est aussi le message que le Christ a fait passer: l’amour du prochain!
    Déjà, essayer de ne pas faire de mal aux autres, c’est tout un programme!
    Mais j’ai remarqué qu’il disait que si on faisait du mal “sans le faire exprès”, cela n’était pas grave: on revient donc à la question de l’intention!
    Mais, il dit aussi que si on s’en aperçoit, on peut y remédier…
    L’important étant donc de s’en apercevoir et donc d’être attentif à l’effet de nos actes ou de nos paroles, pour pouvoir les corriger si nécessaire…

  2. Inc le 15 Mar 2009 à 20:53 2

    Les récits de NDE sont des témoignages frappant de l’existence d’un autre monde.
    Plusieurs points ont attiré mon attention dans le récit d’Olivier:
    – lors d’une NDE l’âme ne quitte pas totalement le corps mais reste reliée par “un petit fil d’argent”
    – les choses sont bien organisées “on a décidé qu’il fallait que je revienne dans le corps”
    – la notion de devoir, au quotidien, en rapport avec ce que nous sommes “je suis Olivier, je dois m’accomplir en tant qu’Olivier…”
    – pas de prosélytisme
    – ne pas faire de mal à autrui, respecter leurs droits
    – “l’amour”, vouloir le bien des autres

  3. MIA le 16 Mar 2009 à 0:35 3

    Olivier parle de sa conscience… ce qu’il se permet de faire ou pas après la NDE est différent de ce qu’il se permettait ou pas de faire avant la NDE… Est-ce à dire qu’avant la NDE sa conscience était “endormie” et que après la NDE sa conscience s’est réveillée ???

  4. ame.technophile le 16 Mar 2009 à 16:20 4

    J’ai adoré cette expérience car elle me parait sincère et simple avec des conclusions très logiques et accessible à nous (qui n’avons pas vécu ces moments).
    Il y a quelques chose qui me touche beaucoup dans cette entretien: “Ils sont devenu simples…”
    C’est à réfléchir à mon avis: pourquoi? pourquoi “simple”?
    à méditer…

  5. MKN le 16 Mar 2009 à 22:43 5

    MIA, je trouve votre remarque intéressante. Dans les études “scientifiques” (ou plutôt dans les études publiées dans des revues scientifiques), les personnes ayant fait une EMI (expérience de mort imminente) (je ne sais pas pourquoi tous le monde conjugue Near Death Experience au féminin), je disais que les personnes ayant fait une EMI ont une modification du comportement dans le sens “positif”. Ce sens “positif” avait été préalablement défini par un critère complexe comme par exemple un changement du statut social ou bien le choix d’un métier en relation avec l’aide d’autrui, etc. Ils ne s’agissait pas d’une modification de la conscience (encore moins d’un reveil de la conscience), mais d’une prise en compte des priorités. C’est comme un motard qui a eu un grave accident en roulant et qu’après cet accident il est beaucoup plus vigilant : sa conscience n’est pas pour autant modifiée mais il prend en compte des facteurs qu’il ne prenait pas en compte avant l’accident.

  6. MIA le 19 Mar 2009 à 0:10 6

    @MKN
    Oui, je comprends l’idée d’une vigilance plus importante après une expérience forte comme un accident. C’est intéressant cette approche.
    Soudainement tout prend de l’importance dans l’esprit de l’accidenté, c’est une hyper vigilance disons. En ce qui concerne les accidentés que j’ai rencontré, dans leurs propos et leur comportement, cette hyper vigilance m’a semblé nerveuse, anxieuse et anxiogène. Les accidentés voulaient faire partager leur angoisse et leur désir d’épargner aux autres leur expérience dangereuse. Peut-être voyez-vous de quoi je parle ici pour en avoir rencontré vous-même ? C’est une prise en compte des priorités, oui.
    En ce qui concerne les NDE, il me semble que les récits montrent du calme et de la tranquilité sur ce qu’ils ont vu …là-bas… et aussi sur ce
    qui est à faire désormais pour eux, pour leurs nouvelles priorités, vous ne trouvez pas ? Ne semblent-ils pas sereins en quelque sorte, comme s’ils n’étaient pas pressés tout en essayant de profiter de chaque instant ?

  7. KLR le 20 Mar 2009 à 10:14 7

    Merci beaucoup pour cet entretien, il réchauffe et surtout remet les pendules à l’heure quant aux vraies valeurs que l’on a tendance à oublier ou à mettre de côté.
    Je suis frappé par la sérénité, la tolérance et l’humilité d’Olivier. On sent qu’il a vécu une expérience intérieure forte qui l’a transformée, et dont il profite comme d’un trésor.
    Cela m’a permis de méditer et d’essayer moi-même, grâce au dialogue intérieur et à la prière, d’effectuer des “plongées” dans le monde de la conscience pour y chercher la chaleur et la motivation pour me transformer.
    De ce témoignage, il ressort également l’importance de la bienveillance et du service envers autrui, en commençant par ses proches. C’est pour moi une piste très parlante et très concrète. En effet c’est simple mais si difficile dans le quotidien !

  8. MH le 23 Mar 2009 à 12:47 8

    @MIA
    Ils semblent plus sereins car eux SAVENT qu’il y a une vie après la mort!
    Ca doit changer la vision des choses, le sens de la vie!
    La foi devient certitude…

  9. MIA le 23 Mar 2009 à 23:09 9

    @ ame.technophile
    oui moi aussi ces paroles me secouent un peu, « les gens sont devenus fondamentalement simples », comment c’est possible ?
    Quelques idées de méditation…
    J’ai lu « la source noire » il y a plus de 20 ans et j’ai adoré le lire à l’époque. C’était une vraie découverte. Je passais du temps dans des salles de réanimation auprès de personnes dans le coma et je cherchais des explications.
    Ecouter les quelques minutes de P. Van Eersel me rappellent la gifle d’alors, celle de la rencontre avec les récits des personnes qui vivent des Nde. P. Van Eersel tente de les résumer ici. Je retiens plusieurs choses dans cet aspect lié au « simple » et peut-être une seule suffit. La voici -> P. Van Eersel dit : « Ce qu’ils vivaient vraiment, le petit guidon du vélo qu’ils tenaient dans leurs mains qui est le détail de chaque instant, ça ils s’étaient rendus compte qu’ils l’avaient négligé… ». Est-ce que la simplicité ce n’est pas de s’occuper uniquement de ce sur quoi on a une influence et qui nous concerne nous seuls et ceci à chaque moment de la journée ? C’est-à-dire qui nous concerne vraiment nous, nous tout seul ? Est-ce que souvent on ne s’occupe pas de choses, de personnes ou d’événements qui ne dépendent pas de notre volonté, de nos intentions, de nos actes, etc. , et dans ce sens, on complique les choses ?

  10. Laura le 25 Mar 2009 à 6:03 10

    Ce qui me frappe dans le témoignage d’Olivier : ” l’expérience ne sert à rien en elle même, ce qui va donner du sens à l’experience c’est ce qu’on en fait après” – L’approche de la mort par la NDE n’a pas l’air de l’avoir transformé substantiellement mais on dirait que ça lui sert de motivation dans la vie.
    2 choses me font réfléchir dans l’expérience d’Olivier :
    – Post-NDE, sa prise de conscience par rapport à “l’urgence de la vie” aurait pu uniquement se traduire par un sens plus aigu de Carpe Diem (ex. vouloir profiter plus des plaisirs de la vie – d’autres experiences de la mort peuvent susciter ce sentiment, comme par example la découverte d’une maladie ou le rescapé d’un accident sans perte de conscience..). Or dans le cas d’Olivier, l’urgence de la vie semble se traduire par une volonté de se comporter avec plus d’humanité : plus de tolérance, plus grande ouverture aux autres…
    – L’importance qu’il accorde aux “petits effords” dans son entourage proche par exemple m’a marqué aussi – Je me demande ici en quoi les petits détails de la vie quotidienne sont si importants pour nous transformer en être humain meilleur ?

  11. MH le 25 Mar 2009 à 22:00 11

    @ LAURA
    Je pense, pour ma part, que c’est certainement plus difficile de faire des “petits efforts” chaque jour que de faire un grand exploit une fois de temps en temps, non?

  12. MH le 27 Mar 2009 à 16:37 12

    @LAURA
    A propos de votre commentaire sur le fait qu’Olivier “aurait pu uniquement se traduire par un sens plus aigu de Carpe Diem”…: en effet, je me demande si les personnes qui ont (eu la chance de vivre) une EMI n’ont pas reçu soit des ondes positives, soit carrément ont-elles été imprégnées d’amour (elles parlent toutes de cette “lumière pleine d’amour”!), qui les a influencées – si je puis dire – pour leur “retour sur terre”?
    C’est juste une hypothèse… toute personnelle!

  13. Merlan Ponty le 23 Dec 2009 à 6:32 13

    Estiez nous décrit l’état adulte tout simplement.

  14. Roxanna le 18 Jul 2011 à 23:26 14

    Les NDE sont de plus en plus connues, les patients osent en parler plus facilement, et la majorité des témoignages vont dans le même sens. Ces expériences tendent à montrer que nous sommes bien plus qu’un simple organisme biologique. Je n’ai pas la prétention de savoir ce que nous somme réellement, mais je suis sure d’une chose c’est qu’en plus d’être faite de chair et d’os il y a une part de moi même qui survit au delà de mon corps. S’il fallait lui donner un nom je choisirai “part spirituelle” ou encore “âme”. Ces termes peuvent repousser certains mais au final il ne s’agit pas ici de terminologie mais plutôt de prendre conscience qu’une part de nous même survit au corps biologique et ces histoires de NDE en sont pour moi la confirmation bien concrète!

  15. radegonde le 11 Nov 2016 à 22:03 15

    celui qui fait l’expérience d’une NDE semble recevoir un message, une main tendue pour mieux vivre ici et plus tard.. une vraie chance enfin !!

  16. Mahaut le 18 Jan 2017 à 21:37 16

    Il est intéressant de savoir qu’il y aura une journée consacrée à “La conscience et l’invisible : aux frontières de la vie”, à la Mutualité le 4 février de 8 H 30 à 19 H http://conscience-invisible.weebly.com/

    De même, qu’il y a eu une thèse “très iconoclaste” en médecine en 2014, à Reims
    http://www.wukali.com/Une-these-iconoclaste-recoit-les-honneurs-a-l-Universite-de-Reims-2353#.WH94srmxZQ8

    Ca avance, et on arrive mieux à mesurer tout ce qui a infecté nos façons de penser depuis le 19° s

Url de rétrolien | S'abonner aux commentaires de cette page

Déposer un commentaire

Les commentaires de ce site sont modérés et ne seront donc visibles aux autres lecteurs qu'une fois validés
Rappel des mentions légales

e-ostadelahi.fr | © 2018 - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan de site | Contact